top of page

Post-Partum : Késako ?

Dernière mise à jour : 13 juin 2023



D’après le Larousse c’est : « La période s'étendant de l'accouchement au retour de couches. » Soit une durée de 6 à 8 semaines. Mais, le post-partum décrit surtout l’état physique et psychique dans lequel se trouve le(s) parent(s) après l’accouchement.
La mère d’une part qui va être exposée aux dérèglements brutaux et aux changements du corps physique. Et le coparent d’autre part dont le quotidien est aussi bouleversé par l’arrivée du bébé et l’état de la maman. Alors :
· Est-il nécessaire de libérer la parole autour du post-partum ?
Aujourd’hui, les chiffres révélés sur ce post mettent en évidence la méconnaissance des désagréments causés par le post-partum au sein des familles.
L’arrivée de bébé amène chez ses parents la nécessité de répondre à l’ensemble de ces besoins immédiats et surtout vitaux : alimentations, sommeils, changes… Se centrer sur le bienêtre de l’enfant amène forcément ce(s) moment(s) ou le(s) parent(s) s’oublient.
Le quotidien rythmé de bébé amène un mode opérationnel qui peut vite dépasser le parent. C’est normal et ce n’est pas grave. Ce qui devient inquiétant c’est de s’oublier soi-même à un point de mal-être et/ou de souffrance psychique.
Le concept de « mommy Brain » met en évidence l’après : Quand le cerveau prend ce temps d’adaptation à ce nouveau rôle : « être parent ! ».
C’est notamment dans ce contexte là que l’accompagnement périnatal prend tout son sens : L’écoute, le soutien, des prestations de bien-être qui ne remplace pas un suivi médical mais le complète.
C’est aussi dans ce contexte que j’ai choisi pour l’année 2023 de soutenir la campagne autour du « Post-partum » menée par Tania Massouf : @etrefemmenaitremaman. Fédérer tous ensemble autour d’un projet concret tel que celui-ci pour venir vous répondre chers parents à vos besoins dans cette période : Mieux vous accueillir pour vous permettre d’accueillir votre bébé.

Chaleureusement, Lilie.


3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page